Google Search Console est un outil d’analyse utilisé aussi bien par les webmasters que les propriétaires de site web. Elle permet d’avoir accès à plusieurs fonctions indispensables pour l’optimisation de sites internet. 

Zoom sur la Google Search Console

Anciennement connu sous le nom de Google Webmaster Tools, Google Search Console est un service gratuit que Google met à disposition des webmasters professionnels et amateurs. Le but du moteur de recherche est de proposer des sites de qualité, que ce soit en termes de contenu, de sécurité ou encore de structure, dans ses pages de résultats. Grâce à ce service, les webmasters disposent d’un outil complet et performant pour l’analyse de leur site. Entre autres, ils ont accès à des fonctionnalités permettant la vérification du sitemap, de l’importance des mots-clés et du nombre de clics reçu sur le site. 

Comment avoir accès à la GSC ? 

Étant gratuit, l’accès à Google Search Console ne nécessite aucun achat de logiciel ou de programme. L’avantage majeur de ce service réside dans le fait qu’il propose presque autant de fonctionnalités que la plupart des outils de référencement payants. 

L’accès à GSC requiert néanmoins quelques conditions, à savoir disposer d’un compte Google valide et être propriétaire d’un site web actif. 

Une fois ces conditions remplies, il est nécessaire de se rendre sur l’interface de Google Search Console disponible depuis Google. L’inscription peut être faite en remplissant les champs correspondant au type d’URL du site. 

 

 

 Une fois cette étape faite, Google procède à une vérification pour s’assurer que le domaine appartient à celui qui a entamé la procédure. En effet, grâce à GSC, le webmaster aura une visibilité sur des données sensibles du site. Il peut, par exemple, s’agir des mots-clés favorisant le positionnement du site dans la page de résultat de Google. Ces données peuvent également être manipulées par celui qui a ouvert le compte Google Search Console. Voilà l’une des raisons pour lesquelles Google prête une attention particulière à cette procédure. 

Il est à noter que le webmaster a la possibilité de choisir la méthode de validation en fonction de la nature du site. Entre autres, il peut avoir recours à une balise <meta> au code HTML d’une page spécifiée, à un enregistrement DNS au fournisseur de nom de domaine ou encore à une importation d’un fichier HTML spécifique sur le site. 

À titre d’information, il est possible d’ajouter un ou plusieurs utilisateurs sur GSC. Chaque membre peut avoir différents niveaux de propriété. Ainsi, un utilisateur aura soit un accès limité soit total au compte GSG. Les configurations sont à effectuer depuis le menu « Gérer une propriété ».

Les outils 

Avec une prise en main facile et interactive, Google Search Console propose à ses utilisateurs des outils très complets pour l’optimisation de site. Ces fonctionnalités sont principalement en rapport avec : 

  • La performance
  • L’indexation
  • Les améliorations à effectuer sur le site
  • Les mesures de sécurité et les actions manuelles

Dès lors que l’administrateur arrive à connecter son site à GSC, il a accès à un tableau de bord. Ce dernier fournit des données sur l’état actuel du site sous forme de courbes et de statistiques.  

Les analyses des performances

L’outil d’analyse des Performances est un des must have pour référencer efficacement son site web. Cette fonctionnalité de GCS permet de récolter des données sur le référencement naturel d’un site donné. De par ces informations, l’administrateur peut évaluer le trafic et les mots-clés utilisés pour trouver son site ou une page faisant partie de l’ensemble. L’outil d’analyse des performances est aussi une solution pour se défaire des backlinks de mauvaise qualité. En outre, cet outil offre la possibilité de connaître les pages du site qui obtiennent le plus de clics et le type d’appareil sur lequel le site a le plus de visibilité. 

Il est à noter que les informations collectées par l’outil ne sont pas seulement valables pour la recherche de pages, mais aussi pour la recherche de vidéo ou encore d’image. Les données sont consultables sur les 7 derniers jours à 16 derniers mois selon l’analyse que le propriétaire du site veut effectuer. 

La vérification de l’indexation des pages

À titre de rappel, l’indexation est l’enregistrement d’un site internet dans la base de données d’un moteur de recherche. Ici on parle de Google.

L’outil permettant de vérifier l’indexation des pages est indispensable pour comprendre le comportement de Googlebot sur un site donné. En bref, il indique quelles sont les pages indexées ainsi que les pages non incluses dans l’indexation. Grâce à ce tri, le webmaster aura une liste des URL :

  • Provoquant des erreurs
  • Valides, mais avec des avertissements
  • Exclus de l’indexation pour cause de doublon ou autre

Les améliorations à effectuer sur le site

Google Search Console n’est pas seulement un outil d’analyse, mais aussi d’amélioration. En effet, sous le menu amélioration, l’administrateur trouvera des propositions pour optimiser la convivialité/l’affichage de son site. L’outil signale, entre autres, les blocs de texte difficile à lire, les boutons difficiles d’accès, etc. 

Les mesures de sécurité et les actions manuelles

 

 

Afin d’optimiser son classement par Google, il est nécessaire de se conformer aux consignes relatives à la qualité imposée par le moteur de recherche. Ces dernières ont été établies dans le but de se défaire des contenus malhonnêtes ou trompeurs de certains webmasters. En effet, le géant du web veut proposer des sites de qualité dans ses pages de résultats. 

Les sites non conformes à ces consignes peuvent subir des pénalisations par Google. La sanction peut aller jusqu’à la suppression du site dans ses pages de résultats. 

Pour pallier tout problème, GCS met à disposition l’onglet « actions manuelles ». Ainsi, le webmaster sera informé si son site peut être sujet à ses sanctions.

Les menues mesures de sécurité, quant à lui, se rapportent aux soucis de sécurité éventuellement rencontrés sur le site. Il peut s’agir de malware de téléchargement inhabituel ou encore de spam.